Horaires : Lun – Jeu: 8h – 17h / Ven – 8h30 – 17h

+33 03 27 20 34 00

À la découverte du chêne rouge d’Amérique

Parmi les arbres remarquables que compte notre parc, le chêne rouge d’Amérique qui tient son nom des teintes flamboyantes qu’il prend à l’automne.

Le chêne rouge (Quercus rubra L) est originaire de l’est de l’Amérique du Nord. Il a été introduit en Europe dès 1724.

Ses caractéristiques
  • Longévité : 200 à 500 ans
  • Hauteur : 10 à 25 m
  • Port : conique, symétrique. Tronc droit prolongé jusqu’au sommet. Ecorce grise et lisse.
  • Enracinement : profond
  • Feuilles : 2 à 6 lobes pointus et anguleux de part et d’autre de la nervure centrale. Longues de 10 à 25 cm, elles prennent des teintes orange et écarlate en automne.
  • Fleurs : Fleurs mâles regroupées en chatons mesurant 5 à 7 cm. Fleurs femelles par deux, ne mesurant que 2 mm. Floraison en avril-mai.
  • Fruits : les glands de 2 cm sont de forme arrondie. Ils sont portés par une cupule large et aplatie, ne recouvrant que la base du fruit. Ces glands ont besoin de deux ans pour être mûrs.
Habitat et usages

Le chêne rouge d’Amérique est une espèce qui apprécie la lumière et les sols argileux. Il tolère les sols légèrement acides et le « stress hydrique » lié à la belle saison. En revanche il ne tolère pas l’engorgement en eau ou le tassement des sols.

 

Il est utilisé en arbre d’alignement car il est résistant à la pollution.

Il est également planté dans les forêts car c’est un arbre à croissance rapide. Son bois lourd, à grains serrés, de couleur rougeâtre, d’où son nom, est utilisé pour les charpentes, la menuiserie, l’ébénisterie, mais aussi pour la tonnellerie.

 

Le chêne rouge d’Amérique a été introduit en Europe en 1724 comme essence d’ornement.

Puis entre 1870 et 1918, l’Alsace et la Lorraine étant rattachées à l’Empire allemand, les forestiers de l’administration allemande décidèrent de planter des chênes rouges d’Amérique pour faire face à des difficultés de régénération des autres essences.

Le parcours NATURE