Horaires : Lun – Jeu: 8h – 17h / Ven – 8h30 – 17h

+33 03 27 20 34 00

Une jeunesse dépositaire du devoir de mémoire

Commémoration de la journée nationale du 5 décembre

Mardi 5 décembre, la cérémonie commémorative de la journée nationale d’hommage aux Morts pour la France pendant la guerre d’Algérie et les combats du Maroc et de la Tunisie s’est notamment déroulée en présence des élèves de l’atelier défense du collège Saint-Exupéry d’Onnaing et de Maëlle Pamart, Onnaingeoise de 16 ans engagée dans le Service National Universel (SNU). 

 

Parce qu’elles participent au nécessaire devoir de mémoire, les cérémonies commémoratives demeurent des rendez-vous importants de la vie républicaine. Elles permettent notamment d’attirer l’attention des jeunes générations sur des événements passés, en leur en offrant une vision qui dépasse le cadre des manuels scolaires.  

Ainsi, la présence de ces adolescents le 5 décembre dernier, aux côtés du Maire, Xavier Jouanin, et des élus du Conseil municipal, de M. Basuyaux, président des Anciens Combattants, et d’un représentant des porte-drapeaux d’Onnaing, était d’autant plus symbolique.  

“Dans un contexte particulier de tensions vives entre les nations, un peu partout dans le monde, je tiens à vous remercier particulièrement pour votre présence. Vous représentez la volonté de ne pas baisser les bras et de vouloir un monde plus juste, plus citoyen, où chacun peut décider de changer les choses et travailler au bien de l’intérêt général, de la liberté et de la paix”, a souligné le Premier magistrat dans son propos d’introduction. 

Xavier Jouanin a ensuite procédé à la lecture du Message de Patricia Mirallès, secrétaire d’État auprès du ministre des Armées, chargée des Anciens combattants et de la mémoire, avant de déposer un bouquet aux couleurs de la France et d’inviter l’assemblée à observer une minute de silence. La Marseillaise est venue clore cette cérémonie chargée en émotion et marquée par la solennité des jeunes participants. 

Un atelier défense actif et motivé

Créé en 2018 pour faire vivre les notions de citoyenneté, d’engagement et de devoir de mémoire parmi les élèves du collège Saint-Exupéry, l’atelier défense compte une quinzaine d’élèves de 3ème et quelques élèves de 4ème, encadrés par leur professeur d’histoire-géographie, M. Cottenceau. Dernièrement, ils ont participé au Rallye Citoyen organisé à Condé-sur-l’Escaut à l’occasion de la 19ème journée nationale des réservistes. 900 lycéens et collégiens venus d’une vingtaine d’établissements du département du Nord ont participé par équipes à des activités visant à développer le sens du collectif et l’esprit de défense. 

Le SNU vu par une engagée

“La cohésion”, une valeur commune à l’atelier défense et au Service National Universel (SNU) qu’est venue présenter l’après-midi même, au collège, sa porte-parole locale : Maëlle Pamart. À 16 ans, Maëlle, élève en classe de terminale générale, a déjà une idée bien arrêtée de son orientation professionnelle. “Je voudrais entrer dans la Garde Républicaine”, annonce cette cavalière émérite, qui pratique l’équitation depuis une douzaine d’années. 

Informée par son établissement scolaire de l’existence du SNU, Maëlle a immédiatement souhaité intégrer le dispositif. Elle a ainsi réalisé son séjour de cohésion de 12 jours au sein de l’École des Officiers de la Gendarmerie Nationale de Melun. Douze jours consacrés au devoir de mémoire, à l’aide à la personne et aux activités citoyennes, au sport, aux rencontres… mais aussi à des visites et autres activités ludiques.  

Celle qui s’apprête à poursuivre son SNU dans le cadre d’une mission d’intérêt général de 84h au sein du collège, entre autres, en tant que marraine de l’atelier défense, s’est attachée à donner envie aux collégiens présents de tenter l’aventure du Service National Universel. “J’ai participé au défilé du 14 juillet sur les Champs Élysées, au ravivage de la flamme sous l’Arc de Triomphe. J’ai aussi visité l’école d’équitation de Fontainebleau”, énumère Maëlle, qui se dit confortée dans son choix de carrière depuis ce séjour de cohésion. 

Sans doute un peu intimidés par la présence de Sylvie Ballini, adjointe aux Fêtes et Cérémonies, Jean-Noël Hurbin, officier de réserve et relais entre la Municipalité et l’atelier défense, et de leur principal, M. Arnaud, les collégiens ont réservé leurs questions à un échange en tête-à-tête avec Maëlle. Une dizaine d’entre eux se sont montrés particulièrement intéressés, susceptibles de s’engager dans le SNU dès leurs 15 ans révolus.  

 

Plus d’infos sur le Service National Universel.

Plus d'actualités...